Diplôme d'Etat d'infirmier(e) en Pratique Avancée grade de master

Mentions : Oncologie et hémato-oncologie / Pathologies Chroniques stabilisées

Objectifs pédagogiques

Ce diplôme a pour objectif de permettre à des infirmiers d’acquérir des connaissances et des compétences pour exercer en pratique avancée et développer les rôles dévolus à cette fonction. L’organisation de cette formation a été conçue en inter et pluriprofessionnalité et en référence aux textes publiés sur l’exercice en pratique avancée qui définissent les domaines d’exercice.

 

Le cursus ouvre sur les 4 options à choisir en 2ème année :

  • Pathologies chroniques stabilisées ; prévention et polypathologies courantes en soins primaires
  • Oncologie et hémato-oncologie
  • Maladie rénale chronique, dialyse, transplantation rénale
  • Santé mentale et psychiatrie (en attente de la publication des textes officiels)

 

Le Diplôme d'Etat avec un parcours en pratique avancée doit concilier un double objectif : préparer à l’exercice clinique dans le cadre de nouveaux métiers et de nouvelles compétences, préparer à la recherche dans la perspective de poursuite d’études en doctorat pour ceux qui le souhaitent.

 

Ce diplôme est organisé en co - responsabilité entre les Universités Paris-Sud – Paris-Saclay et Versailles Saint-Quentin

 

Compétences visées

Former des infirmiers en pratique avancée qui contribueront à l’évolution du système de santé. Ils participeront à la prise en charge des patients en établissement de santé et/ou en ambulatoire dans le respect du parcours de soins coordonné par le médecin traitant.

Les missions attendues des futurs professionnels formés sont :

  • Développement de la clinique et des pratiques infirmières,
  • Conseil, organisation et gestion des soins,
  • Formation des pairs et encadrement des stagiaires,
  • Recherche en sciences infirmières et amélioration des soins, et contribution aux recherches en épidémiologie clinique

 L'exercice en qualité d'IPA, quelle que soit la mention, nécessite trois ans d'exercice en qualité d'infirmier en soins généraux.

Organisation de la formation

La formation est organisée autour d’une 1ère année en tronc commun permettant de poser les bases de l’exercice infirmier en pratique avancée, puis d’une 2ème année centrée sur les enseignements en lien avec la mention choisie.

Les 4 domaines d’interventions possibles par nos deux universités sont les suivants :

  • Pathologies chroniques stabilisées, prévention et polypathologies courantes en soins primaires : proposé en partenariat par l’UVSQ et par l’Université Paris-Sud ;
  • Oncologie et hémato-oncologie : proposé par l’Université Paris-Sud;
  • Maladie rénale chronique, dialyse et transplantation rénale : proposé par l’UVSQ ;
  • Santé mentale et psychiatrie (en attente de la publication des textes officiels)

 

Programme

Le diplôme d’Etat s’obtient par la validation de 120 crédits européens.

SEMESTRE 1

  • Clinique 15 ECTS
  • Sciences infirmières et pratique avancée 6 ECTS
  • Responsabilité, éthique législation déontologie 3 ECTS
  • Langue vivante 3 ECTS
  • Méthodes de travail 3 ECTS

SEMESTRE 2

  • Clinique 6 ECTS
  • Formation et analyse des pratiques professionnelles 6 ECTS
  • Santé publique 6 ECTS
  • Recherche 6 ECTS
  • Stage de 2 mois 6 ECTS

SEMESTRE 3 selon l’option choisie

  • Bases fondamentales 6 ECTS
  • Clinique 14 ECTS
  • Parcours de santé 4 ECTS
  • Recherche 3 ECTS
  • Langue vivante 3 ECTS

SEMESTRE 4

  • Mémoire 6 ECTS
  • Stage de 4 mois 24 ECTS

 PERSPECTIVES professionnelLEs

L’obtention du diplôme doit permettre d’aboutir à l’implantation de rôle d’infirmier en pratique avancée dans les milieux de soins suivants :

En ambulatoire :

  • au sein d’une équipe de soins primaires coordonnée par le médecin (par exemple en maison ou centre de santé) ou de l’équipe de soins d’un centre médical du service de santé des armées coordonnée par un médecin des armées
  • en assistance d’un médecin spécialiste, hors soins primaires

En établissement de santé, en établissement médico-social ou dans un hôpital des armées, au sein d’une équipe de soins coordonnée par un médecin.