Deux projets de Fédération
hospitalo-universitaires
portés par la Faculté de médecine

Deux projets de Fédération hospitalo-universitaires portés par la Faculté de médecine Paris-Saclay ont été retenus dans le cadre de l’appel à projets lancé conjointement par l’Inserm, l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP) et les universités franciliennes : Hépatinov et CARE. 

L’objectif des fédérations hospitalo-universitaires (FHU) est de créer une synergie forte entre l’hôpital, les universités et les organismes de recherche pour améliorer la recherche médicale et la qualité des soins mais aussi pour contribuer au rayonnement rapide de l’innovation et à une meilleure visibilité internationale. Labellisées et financées pour une durée de 5 ans, les fédérations hospitalo-universitaires sélectionnées sont constituées sur des thématiques médicales précises, de la recherche fondamentale au lit du malade. Ces fédérations sont une continuité des Départements Hospitalo-universitaires (DHU) qui avaient été créés par appel à projet en 2012 et 2013.

21 projets de FHU ont été retenus par le jury international présidé par le Pr Kim Fox de l’Imperial College, dont Hépatinov et CARE, deux projets portés par la Faculté de médecine de l’Université Paris-Saclay, l’Inserm et l’AP-HP.

Hépatinov « Innovations en hépatologie » est un projet coordonné par le Pr Jean-Charles Duclos-Vallée au sein du laboratoire Physiopathogénèse et Traitement des Maladies du Foie (Université Paris-Saclay/Inserm) au Centre Hépato-Biliaire de l’hôpital Paul-Brousse (AP-HP).

Les objectifs de cette FHU sont
- de relever de nouveaux défis cliniques pour les pathologies hépatiques tels que la caractérisation des patients atteints de troubles métaboliques sévères, le développement d’approches thérapeutiques pour des tumeurs primitives du foie, des troubles hépatiques pédiatriques et des maladies rares
- de poursuivre l’innovation chirurgicale,
- d’accroitre les connaissances sur la régénérescence du foie et son fonctionnement,
- de développer des enseignements novateurs.

Ce FHU implique également des équipes cliniques du GHU Paris-Saclay, des équipes de recherche de l’Inserm, du CNRS, de l’Inria, de l’Université de technologie de Compiègne (UTC), de l’Université des sciences de Tokyo, de l’Université catholique de Louvain (UCLouvain) et du « Mechanobiology Institute » (MBI) Singapore, ainsi que des plateformes de recherche telles que : Meary, Synchroton soleil, Bactériologie, biochimie, pathologie digitale. Des écoles, telles que ENS Paris-Saclay, CentraleSupelec, et des partenaires industriels participent aussi à ce projet.

La FHU Hépatinov est la continuité du Département Hospitalo-Universitaire (DHU) Hépatinov labellisé en 2012.

CARE « Cancer and Autoimmune / inflammatory diseases Relationship » / « Liens entre Cancer et maladies auto-immunes / inflammatoires » est un projet coordonné par le Pr MARIETTE Xavier, au sein du Centre de recherche en Immunologie des Infections virales et des maladies auto-immunes (Université Paris Saclay/Inserm) et à l’hôpital Bicêtre (AP-HP).

La FHU CARE a pour objectif d’étudier de manière comparative la physiopathologie des maladies auto-immunes et du cancer (les mécanismes communs et opposés), ainsi que l’interdépendance de leur traitement respectif (le risque de cancer avec les traitements immunosuppresseurs et le risque d’auto-immunité avec les immunothérapies du cancer).

Par l’implication des nombreux partenaires de ce projet - équipes cliniques du GHU Paris-Saclay, équipes de l’institut Gustave Roussy, équipes recherche d’organismes nationaux, personnels universitaires et associations de patients - la FHU CARE développe la recherche sur cette thématique « Cancer et maladies auto-immunes / inflammatoires » avec une approche translationnelle, clinique et épidémiologique simultanée. La création d’une nouvelle mention de master dédiée aux spécialistes de ces deux domaines est également prévue. Ce FHU CARE permettra une augmentation de la qualité des soins et une meilleure gestion des traitements liés aux maladies auto-immunes et aux transplantations.

Des équipes de la Faculté de médecine Paris-Saclay
sont impliquées dans des FHU portées par des autres établissements, notamment

- Le Pr Amine Benyamina et le Pr Emmanuelle Corruble du laboratoire Santé mentale et santé publique (Université Paris-Saclay/Inserm) sont impliqués dans le projet FHU « Addiction And Psychiatry Transformation with Precision Medicine » (ADAPT) piloté par le Pr Marion Leboyer, de l’Institut Mondor de recherche biomédicale (UPEC/Inserm/Université Paris-Est/CNRS/ENS/EFS/EnvA).

- Le Pr Alexandra Benachi, du laboratoire Thérapie génique, génétique et épigénétique : des maladies rares aux maladies communes en neurologie, endocrinologie et développement de l'enfant (Université Paris-Saclay/Inserm/CEA) et le Pr Agnès Linglart, du laboratoire Physiologie et pathophysiologie endocrinienne (Université Paris-Saclay/Inserm), sont impliquées dans le projet FHU « Role of SENEscence in Chronic diseases » (SENEC) porté par le Pr Geneviève Derumeaux, de l’Institut Mondor de recherche biomédicale (UPEC/Inserm/Université Paris-Est/CNRS/ENS/EFS/EnvA)..

- Le Pr Gabriel Perlemuteur, du laboratoire Inflammation, Chimiokines et Immunopathologie (Université Paris-Saclay/Inserm) contribue au projet FHU « Paris Center for Microbiome Medicine » (PaCeMM) mené par le Pr Harry Sokol, du Centre de recherche Saint-Antoine (Sorbonne Université, Inserm, AP-HP).