Départements Hospitalo-Universitaires

 

La labellisation, pour une durée de cinq ans renouvelable, des Départements Hospitalo-Universitaires (DHU) a fait l’objet de deux appels à projets lancés en 2011 et 2012 conjointement par l’AP-HP, l’INSERM et les sept universités associées à l’AP-HP.

Les DHU se donnent pour ambition de dynamiser la recherche et d’améliorer la qualité des soins, par une diffusion plus rapide des innovations. Ils permettent de rénover les relations entre l’hôpital, les universités et les organismes de recherche, dans le respect des identités et des prérogatives de chacune de ces institutions. Les DHU constituent des éléments moteurs de la dynamique hospitalo-universitaire, créant des synergies nouvelles et apportant des éléments innovants et transformants à la politique de site.

Les DHU se constituent à partir d’une thématique précise, au sein d’un périmètre hospitalo-universitaire bien défini. Ces DHU réunissent un ensemble significatif de chercheurs, d’enseignants-chercheurs et de personnels hospitaliers. Ils doivent faire preuve d’un niveau d’excellence qui les positionne comme références internationales dans les thématiques qu’ils recouvrent.

La constitution de DHU représente pour l’AP-HP, les universités et les organismes de recherche, une opportunité majeure de leur conférer une visibilité sur les trois dimensions de la qualité des soins, de l’enseignement et de la recherche, renforçant ainsi l’attractivité du site hospitalo-universitaire.

 

Labellisé lors de la première vague, le Département Hospitalo-Universitaire Thorax Innovation (DHU TORINO) est un consortium multidisciplinaire composé de médecins, chirurgiens, enseignants, biologistes, physiologistes, épidémiologistes, pharmacologues et autres professionnels de santé ayant pour but collectif d’améliorer le soin, l’enseignement et la recherche dans le domaine thoracique afin de promouvoir l’innovation médico-chirurgicale.

L'objectif est d’améliorer la prise en charge et à terme guérir trois groupes de pathologies thoraciques qui constituent un fardeau considérable pour notre société: les maladies vasculaires pulmonaires chroniques et leurs conséquences cardiaques droites, les cancers thoraciques et la maladie asthmatique. La stratégie consiste à

  • Mettre en place et soutenir des réseaux, des cohortes et des registres
  • Améliorer la compréhension de ces maladies en favorisant des approches multidisciplinaires, pour évaluer les facteurs environnementaux et les mécanismes cellulaires et moléculaires en cause
  • Découvrir de nouvelles cibles thérapeutiques et des biomarqueurs afin de permettre des approches adaptées aux différents sous-groupes de patients
  • Développer de nouvelles approches pour traiter ou arrêter la progression de ces maladies dans une perspective de médecine personnalisée
  • Soutenir des programmes d’enseignement doctoral et post-doctoral.

Les partenaires de ce programme offriront les conditions optimales pour la mise en œuvre d’une prise en charge médico-chirurgicale innovante des maladies du thorax. Dans cet environnement, les étudiants en master, les doctorants et post-doctorants, et l’ensemble des équipes bénéficieront des informations les plus modernes sur les mécanismes de ces maladies et les innovations en développement.

Pour mener ce projet, le DHU TORINO s’appuiera sur les compétences exceptionnelles dans le domaine thoracique disponibles au sein de l’Université Paris-Sud, de ses hôpitaux associés et de ses unités mixtes de recherche.

L'ambition est de promouvoir l’innovation dans le domaine des pathologies thoraciques dans le périmètre hospitalo-universitaire. Le DHU TORINO constitue une dynamique qui permettra de créer de nouvelles synergies pour révolutionner la politique du site. Ce DHU constitue une opportunité pour les hôpitaux, l’université et l’NSERM dans les domaines du soin, de l’enseignement et de la recherche afin d’améliorer l’attractivité des sites hospitalo-universitaires dans le domaine thoracique. Enfin le DHU TORINO permettra de renforcer les liens déjà forts unissant l’AP-HP et les autres hôpitaux majeurs du périmètre hospitalo-universitaire. Ces échanges permettront l’émergence d’un leadership européen dans le domaine des maladies du thorax.

Le HDU Torino est porteur des projets RHU BIO-ART LUNG 2020 et LUMIERE.

 

Labellisé lors de la deuxième vague, le Département Hospitalo-Universitaire HEPATINOV réunit des cliniciens et chercheurs répartis sur différents sites hospitaliers et universitaires, en partenariat avec des sociétés privées, dans l'objectif de développer des approches thérapeutiques et diagnostiques innovantes pour les pathologies hépatiques.

  • Hépatinov rassemble les cinq unités de soins en hépatologie adulte et pédiatrique et en chirurgie digestive des Hôpitaux Universitaires Paris-Sud.
  • Dix autres unités hospitalières des Hôpitaux Universitaires Paris-Sud se joignent en support aux activités de Hépatinov.
  • Six unités mixtes de recherche (INSERM, Université Paris-Sud) participent aux activités de recherche : Physiopathogenèse et traitement des maladies du foie (UMR S 1193), Modèles de cellules souches malignes et thérapeutiques (UMR S 935), Interactions cellules souches-niches : physiologie, tumeurs et réparation tissulaire (UMR S 1197), Interactions cellulaires et physiopathologie hépatique (UMR S 1174), Inflammation, chimiokines et immunopathologie (UMR S 996) et Santé mentale et santé publique (UMR S 1178).
  • Hépatinov bénéficie des plateformes Génomique, Protéomique, et Cellules Souches situées à l'Hôpital Paul Brousse, ainsi que du Service d'Expérimentation Animale et de Transgenèse (SEAT) de Villejuif.
  • 10 PME du domaine des biotechnologies sont également partenaires de Hépatinov : Eukarys, Imstar, AlfactInnovation, ABCellBio, Quinten, Biopredic International, Drugabilis, Enterome, CTRS, Xentech.

Hépatinov s'investit essentiellement dans ces domaines de recherche :

  • Développement d'outils diagnostic et de thérapeutique innovantes dans les maladies métaboliques du foie, les hépatites virales et les cancers hépatiques
  • Recherche en médecine régénérative pour le foie : Cellules souches hépatiques, régénération hépatique, foies bio-artificiels et auto-régénérés
  • Recherche en chirurgie hépatique et sur les techniques interventionnelles innovantes.

Dans ce cadre, Hépatinov soutient à ce jour deux programmes de recherches :

  • Maladies métaboliques hépatiques (maladies alcooliques du foie et NASH) – caractérisation par lipidomique
  • Mesure du cuivre par fluorescence X – application à la maladie de Wilson – modélisation en vue d'une thérapie cellulaire.

D'autres axes d'investigations sont en cours de définition.

Le DHU est porteur du projet RHU iLite.